Bookmark and Share

Historique

Le culte radio et le service protestant de la radio,  90 ans d’histoire

Les pionniers

Le service protestant de radio, ainsi que son partenariat avec la RTS et le CCRT, plonge ses racines dans le culte radiodiffusé. La première transmission hertzienne d'un office religieux a eu lieu le 18 mai 1923. C’était une réalisation du pasteur Raoul Dardel au studio de l'aérodrome de Cointrin. Cet essai fut renouvelé le 20 janvier 1924 par le pasteur Jules Amiguet au « Champ de l'Air » à Lausanne. À ce moment-là, le service public de radio est à ses balbutiements. Le 10 janvier 1923, la Direction générale des Téléphones autorise des essais d'émissions sur les stations des aérodromes de Genève, Kloten et Lausanne. La Société des émissions de Radio Genève se constitue le 10 mars 1925.


De nouveaux partenaires

Au fil des années, le culte puis la messe vont progressivement prendre une place plus régulière dans les programmes de Radio Lausanne et de Radio Genève. Durant les années de guerre, la voix de la radio compte dans un pays mobilisé. Un extrait d'archive sonore permet de prendre la mesure de la place d’un culte « en campagne », présidé par le capitaine aumônier A. Bovon. Dans un premier temps, les cultes sont répartis entre un dimanche vaudois et un dimanche genevois. Cette alternance est tempérée par une excursion périodique à Neuchâtel, à Bienne, à Fribourg ou à Sion. Les Eglises protestantes délèguent un pasteur pour ces rendez-vous. Eugène Ferrari - dont les carnets annotés nous sont parvenus (1947-1954) – se consacre au culte radio pour L'Eglise nationale vaudoise et Robert Stahler pour l’Eglise nationale genevoise. C'est lui qui, avant de passer à la TV, inaugure l'information religieuse sur les ondes, intitulée l’Actualité du monde chrétien, en compagnie de Mgr J. Haas. C’est le début du partenariat avec le CCRT (Centre Catholique de Radio et Télévision). Les émissions religieuses de la radio - actuellement RTSreligion  - prennent progressivement forme. Aujourd’hui, le décryptage religieux est devenu l’activité essentielle de RTSreligion.


L'oecuménisme comme horizon

Parallèlement, l'œcuménisme sur les ondes s’installe comme une nécessité et une dynamique. Premier fait marquant : la célébration œcuménique de 1948 à la cathédrale de Genève avec l'archevêque Temple, l'évêque Söderblom, les pasteurs Niemöller, Vissert'Hooft et Boegner. Philippe Zeissig est nommé comme premier directeur du Service protestant de radio s'inscrivant dans la logique de la création de la RSR, Radio Suisse Romande (1961-1972 puis 1979-1985). Le nom de Philippe Zeissig, comme celui de Georges Juvet, évoquent un autre grand moment de la collaboration Radio-Eglises : la création en 1964 de la Minute œcuménique, suite à l'exposition nationale de Lausanne. En juin 2013, le label "oecumenica" est décerné aux magazines A Vue d'Esprit et Hautes FréquencesLes pasteurs Philippe Gilléron, Henri Künzler, puis Michel Kocher, dirigent successivement le service protestant. Aujourd’hui, son responsable est un journaliste théologien, Jean-Christophe Emery.


De nouvelles offres

La mise en route du deuxième programme de la RSR – Espace 2 - donne de nouvelles perspectives au travail du Service protestant de radio. En 1976, les émissions d’information et de témoignage catholiques et protestantes -  La Foi et la Vie, Vivre ensemble sur la Planète - sont regroupées et donnent naissance à un magazine œcuménique intitulé Sur la Terre comme au Ciel puis Terre et Ciel, suivi de Parabole, qui deviendra une émission quotidienne en janvier 2001. En 1986, Espace 2 souhaite une émission mieux ciblée pour son public amateur de culture, proche de la ligne de la Minute œcuménique - devenue A fleur de temps sur La Première, puis Juste ciel.  C’est la naissance de Clé de Voûte -  lecture d'un texte de spiritualité classique ou contemporaine -  intégrée aux Matinales. Une émission qui durera jusqu'à fin 2000.

Le passage du culte du premier programme au deuxième en 1988, est compensé par la création d'un nouveau magazine, Bleu Ciel - le dimanche à 11 h sur les Ondes Moyennes (Sottens). Cette heure de magazine grand public, créée par Raphaël Pasquier et Michel Kocher autour d’une thématique, se transforme en magazine d’information sur la FM. En 1999 Cyril Dépraz et Dominque Voinçon inaugurent la première édition du magazine Hautes Fréquence, toujours présent sur La Première, le dimanche à 19h.

En 1997 est inauguré un partenariat avec les Assemblées Evangéliques de Suisse Romande (AESR), devenues ensuite la Fédération Romande des Eglises Evangélique (FREE). Celle-ci finance le poste d’un journaliste de sensibilité évangélique. Serge Carrel inaugure cette formule ; aujourd’hui elle est toujours active avec la  journaliste Gabrielle Desarzens.


Les divers magazines des émissions religieuses de la radio fluctuent, varient et évoluent. Mais durant ces décennies, le culte reste présent et fidèle au rendez-vous. Chaque dimanche et jours de fête chrétienne, à 10h, le présentateur du culte radio salue en direct le commentateur de la messe et prend le relais de la prière et de la célébration. Une tradition qui signe l’approche œcuménique du service protestant de radio et qui fait du culte radio une des plus anciennes émissions au monde, toujours à l’antenne.

Faire un don

Faire un donGrâce à votre soutien, vous nous permettez d'améliorer ce site internet et de vous proposer gratuitement le téléchargement des textes de prédication.
Faire un don

Contacter le service Radio

RTS - Radio Télévision Suisse
p/a Service Protestant de Radio

40, avenue du Temple
CH-1010 Lausanne
Tél. +41 58 236 66 22

Formulaire email + plan d’accès

Contacter le service TV

RTS - Radio Télévision Suisse
p/a Service Protestant de TV

Quai Ernest-Ansermet 20
CH-1211 Genève 8
Tél. +41 58 236 85 90

Formulaire email + plan d’accès

Suivre célébrer

Et aussi :

© 2017 celebrer.ch - un service de Médias-pro
RTS Religion