Bookmark and Share

Culte de clôture du 500ème anniversaire de la Réforme

Cathédrale St-Pierre à Genève (3/3)
Diffusé sur Espace 2 le 05-11-2017
Télécharger la prédication Créé un fichier PDF téléchargeable de la prédication
Ecoute
© Jean-Christophe EmeryTélécharger le culte Clic droit puis "Enregistrer la cible sous"

En collaboration avec :

Espace2

Culte de clôture du 500 ème anniversaire de la Réforme, transmis en direct en radio et en TV (Eurovision) depuis la cathédrale Saint-Pierre de Genève.

Le culte est également le point fort du Festival des jeunes protestants suisses qui

rassemble sur 3 jours plus de 4500 jeunes à Genève.

Il est célébré par les pasteurs Vanessa Trüb, Blaise Menu et Gottfried Locher,

Lire la suite

président de la Fédération des Églises protestantes de Suisse.

Une célébration à ne pas manquer sur le thème de l’héritage que nous laisse la

Réforme aujourd’hui, avec la participation de nombreux musiciens et chanteurs.

Vincent Thévenaz est à l’orgue.


Prédication : Blaise Menu, pasteur

Co-célébrant : Vanessa Trüb, pasteure, Gottfried Locher, pasteur, Clémence Aellen, Philippine Couteau, Sven Favarger et Wendy Ranotahinjanahary

Organiste : Vincent Thévenaz

Musiciens : Chorale "Sa'Voie Gospel", sous la direction d' Edmond Hans-Edouard;
le Choeur malgache "Tanora Gasy Midera", sous la direction de Prisca Randrianasolo;
le "Groupe de louange d'ICF", sous la direction de Sven Favarger;
Viviane Urio au violoncelle et Clara Urio au violon

Prédication

Culte de clôture du 500ème anniversaire de la Réforme

Intervenants : Blaise Menu et Vanessa Trüb, pasteurs, et Philippine Couteau

1 Corinthiens, chapitre 3 , versets 3 à 16

Blaise Menu

Des querelles et de la jalousie ! Voilà ce que l’apôtre Paul doit gérer au sein des premières communautés chrétiennes. Surprenant !

Vanessa Trüb

Lire la suite

Des querelles et de la jalousie ! Voilà ce que les Eglises doivent souvent gérer entre elles depuis des siècles, et encore aujourd’hui. Et cela malgré l'œcuménisme et le dialogue interreligieux.

Blaise

C'est que moi je suis de Luther, moi de Calvin, moi de Zwingli, moi du pape, moi surtout pas.

Vanessa

Moi je suis réformé, moi luthérien, moi évangélique, moi catholique romain, moi catholique chrétien, moi orthodoxe, moi je ne sais pas trop.

Blaise

Je prie mieux que toi.

Vanessa

Je loue mieux que toi.

Blaise

J’ai plus de connaissances historiques et j’interprète mieux la Bible que toi.

Vanessa

Et moi je…

(Arrivée de Philippine sur le plateau, tenant un socle dans ses bras et interrompant Blaise)

Philippine Couteau

Eh oh, Blaise, Vanessa… Cela fait deux jours, que nous, les 4000 jeunes de ce festival, nous faisons la fête, nous prions, nous chantons, nous louons Dieu, nous lisons la Bible et en discutons. Au lieu de nous parler d’abord de querelles et de jalousie, on pourrait peut-être s’intéresser à la base, au socle, au fondement commun : Jésus-Christ ! C’est bien lui qui nous unit d’abord, non?

(Elle pose le socle sur la table avec conviction)

Blaise

Dit comme ça, c'est un peu massif, mais pas faux.

Philippine

C'est pas faux: c'est vrai!

Blaise

Dis donc, elle a de la conviction, hein ! C'est...

Vanessa 

Eh oui, c'est ça, le sacerdoce universel à la façon de Luther.

Blaise

Quand même

Vanessa

Ah ben, quand on est touché par la grâce, on ne compte pas !

Blaise

La grâce, ça déménage. Ça vous tombe dessus sans crier gare et puis ça...

Vanessa

Que veux-tu ? Dieu est comme ça, il ne se refait pas.

Blaise

N'empêche que ça surprend. Enfin, comme dit Paul, "Dieu seul compte, lui qui fait croître", hein ? C'est ce sentiment d'une présence qui grandit en nous, l'expérience de ce qui est au-delà de nous, c'est...

(Philippine remonte sur le plateau avec la barre verticale et va la placer sur le socle)

Philippine

...c'est la transcendance ! De bas en haut ! Ou l'inverse, je ne sais plus. Bref: Dieu est là pour nous et en nous. Il l’a décidé. Il l’a choisi. Parce qu’il nous aime. Et nous, nous sommes sauvés par son amour gratuit, tout simplement ! A nous de reconnaitre son amour, et d’en faire quelque chose de positif.

(En redescendant, elle râle)

Ah mais je dois faire tout le boulot, ici, c'est pas vrai: les pasteurs ne sont plus ce qu'ils étaient!

Blaise

Charmante... elle ira loin. Peut-être en théologie, va savoir...

Vanessa 

Elle a raison

Blaise

Tu ne vas pas t'y mettre !

Vanessa

Pour l'amour: elle a raison pour l'amour. Cet amour de Dieu ne se mérite pas, il s’accueille. La foi s’impose alors à nous, quand nous prenons conscience de cette présence de Dieu dans nos vies. Et rappelle-toi que « rien ne peut nous séparer de l’amour que Dieu nous a manifesté en son fils Jésus-Christ ».

Blaise

C'est beau.

Vanessa

N'est-ce pas ?

Blaise

Tellement beau que je ne sais pas quoi en faire. Dieu est-il soluble dans l'esthétique?

Vanessa 

Tu me désespères...

Philippine

Pas autant que moi !

Vanessa

Et toc...

Blaise

Ça recommence !

Philippine

Tu sais ce que c'est que la responsabilité ?

Blaise

Si je sais ? Si je sais ?! Je suis calviniste ! Alors oui, JE SAIS.

Philippine

Alors tout va bien ! Parce que l'amour de Dieu oblige à la responsabilité. La grâce ne laisse pas indemne; elle n'est pas un oreiller de paresse.

Vanessa

Et re-toc...

Blaise

Tu peux être plus explicite ?

Philippine

La responsabilité, c'est l'amour concret, actif, engagé. Chacun doit d'abord découvrir qu'il est aimé de Dieu: que l’on soit de Polynésie, du Togo, de Cuba ou d'ici, quel que soit notre âge ou notre condition sociale, notre fortune, notre couleur de peau ou bien notre orientation affective.

Vanessa

Je trouve que le problème de Paul est finalement assez semblable au nôtre. Il ne s’agit pas d’abord d’une question de convictions. Nous en avons tous. Et des belles ! Il s’agit d’un problème de relations. En reconnaissant que l’autre bénéficie de l’amour de Dieu comme moi, cela va agir sur ma manière d’être avec lui et pour lui. Je vais tenter de le reconnaitre comme un frère, comme une sœur en Christ et d’agir en conséquence.

Blaise

Alors spirituellement, notre expérience avec Dieu, ce serait de reconnaître cela et de sortir de notre zone de confort pour accueillir l'autre dans sa foi qui n'est pas exactement comme la mienne. Et reconnaître que Dieu se manifeste pour lui (ou elle) également. Même racines, mais des expressions différentes, et parfois dérangeantes.

Philippine

Eh bien moi, j’agis! Hop!

(Elle place la barre)

Voici la barre horizontale pour symboliser nos bras ouverts. Pour nous encourager à accueillir notre prochain et à nous sentir responsable face à ce qu’il y a de plus fragile et de plus difficile dans ce monde.

(Elle se met devant la croix en ouvrant les bras)

Blaise

Euh... bien, vous savez que ça fait une croix, là...

Philippine

Ben oui, tiens !

Blaise

Plutôt grande.

Vanessa 

Bien visible !

Blaise

Dans Saint-Pierre...

Philippine

Et alors ?

Blaise

Là où Calvin a prêché la Réforme.

Vanessa 

Il m'agace.

Blaise

Là où précisément le même Calvin a eu, disons, des réticences par rapport à ce genre de signe.

Vanessa

Oui mais c'était il y a cinq siècles, enfin. Depuis, on s'est détendu: on ne confond plus le signe avec ce qu'il signifie.

Blaise

Je dis ça...

Vanessa

Et bien dis plutôt que c'est une belle manière de symboliser prière et action, vie spirituelle, liens communautaires et engagement dans le monde ! C’est notre programme de chrétiens. La foi ne peut faire l’économie de l’autre. Un chrétien, hier comme aujourd’hui et comme pour demain, a une responsabilité exacerbée face à l’injustice, aux discriminations et au pillage organisé de notre planète. Il a comme vocation d’être artisan de paix et de réconciliation.

Blaise

Apporter sa pierre à l’édifice. Semer, planter ou arroser.

Vanessa 

Chacun à sa mesure, chacun avec ce qu’il a – peu ou beaucoup. Dieu s’est attaché à nous en Christ. Il espère en nous. Il nous attend au tournant de sa grâce. « Tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu » dit Paul un peu plus loin à ses paroissiens.

Blaise

Ça veut dire que le chemin est d'abord un chemin personnel et intérieur, un chemin où Dieu nous dit: toi qui accueille mon amour, une liberté t'est confiée qui marque ta foi, ton engagement, ton identité de chrétienne ou de chrétien. Je compte sur toi pour faire la différence, pour prendre ta part plutôt que d'attendre que d'autres fassent le boulot à ta place.

Vanessa

Alors ne regarde pas à ta gauche ou à ta droite pour te comparer et dire : je ne peux pas, je me sens impuissant, je ne suis pas assez comme ci ou trop comme ça. Ne sois pas découragé par des exemples inaccessibles, des grandes figures loin de ton histoire. Non – toi aussi, tu peux agir pour changer le monde et lui offrir un peu de ce que tu es.

Blaise

En tant que collaborateur du Christ, comme nous dit Paul, quel rêve de fraternité veux-tu réaliser? En tant que serviteur du Christ, que veux-tu semer dans le champ de l’humanité? Quels fruits de l’Esprit veux-tu récolter?

Vanessa

En tant qu’ouvriers de Dieu, et avec les autres chrétiens, quel temple veux-tu construire? Un temple aux portes fermées ou ouvertes ? Un musée déserté ou un espace de dialogue? Une église virtuelle déconnectée de ta vie réelle ou un lieu dans lequel existe des amitiés sincères?

(Le vitrail est projeté)

Philippine

Tu peux faire la différence. Ici et maintenant. Avec ta couleur, reflet unique de la lumière de Dieu. Ce vitrail qui passe à l'écran, nous l’avons élaboré hier après-midi, tous les jeunes, ensemble, pendant le festival. Il marque notre volonté d’agir pour une humanité aux couleurs de l’arc en ciel, une humanité réconciliée. Et voilà.

Blaise

Tu peux toi aussi agir pour changer le monde, en lui offrant un peu de ce que tu es, de ta belle couleur.

Vanessa

Et pas de panique si c’est difficile ou si tu as parfois le sentiment d’échouer. Tu peux sans cesse te renouveler. On n’est pas chrétien une fois pour toutes : on est chrétien en devenir et en action.

Blaise

Dieu peut bien agir tout seul, à ce qu'on dit, mais il préfère compter sur nous. Sur vous. Sur chacun-e de vous.

Vanessa

Par la voix de Paul, la Parole du Seigneur nous interpelle: comment être pas simplement consommateurs de foi, mais bien plus acteurs de foi?

Blaise

Tu veux dire... consommacteurs pour la Réformaction?

Vanessa 

Mmmh, très drôle.

Blaise

Allez, on arrête de se chamailler.

Vanessa

C'est vrai, il y a mieux à faire.

Blaise

Oui, à faire... et à vivre, à partager, à échanger, à construire, à espérer, à rassembler, à communier, à célébrer, à...

Vanessa

Ouh... mais calme-toi !

Blaise

Pardon: enthousiasme paulinien.

Vanessa

D'accord. Alors avec Paul, rappelons-nous de l'essentiel: « Notre fondement commun, c'est Jésus Christ. Tout est entre vos mains, et vous êtes au Christ, et Christ est à Dieu. »

Blaise

Qu'il en soit vraiment ainsi, c'est ce qu'on vous souhaite...

Vanessa 

...pour les 500 prochaines années !

Blaise et Vanessa

Amen.


Blaise Menu, pasteur
Blaise Menu, pasteur

Blaise Menu est pasteur dans l’équipe de l’Espace Fusterie, temple ouvert dans une dynamique urbaine depuis le printemps 2008 au cœur de Genève (www.espacefusterie.ch ). Son travail est particulièrement exposé à un dialogue avec la culture et l’actualité, dans un registre non-communautaire (il y a certes des cultes et une activité spirituelle assumée, mais pas de paroisse). Il est également pasteur en paroisse, à Troinex-Veyrier, dans la Région Salève. Il a parallèlement été chargé d’un projet d’intérêt web pour l’Eglise.

Lire la suite

Auparavant, il a éprouvé sa vocation et déployé son métier durant plusieurs années au sein du ministère jeunesse (AJEG), période durant laquelle il a vu son ministère pastoral reconnu par la consécration. A la fin des années 90, sa formation de stagiaire l’avait d’abord conduit à Onex (une paroisse péri-urbaine où il exercera ensuite les premiers mois de son pastorat), puis à Chêne et en aumônerie d’hôpital. Courant 2000, il a eu l’opportunité d’un stage à la Radio Suisse Romande (RTS), avec l’équipe des émissions religieuses, stage qui l’a rendu attentif aux enjeux de ce média et d’une communication adaptée aux codes du temps.

Enfant de Genève depuis sa naissance en 1970, le parcours personnel et professionnel de Blaise Menu s’est inscrit dans l’Église protestante du canton. Cette expérience locale ne l’a pas empêché d’être attentif et sensible à la diversité des expressions confessionnelles comme des références religieuses ou areligieuses alentours.

Photos


Commentaires

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Liens

En lien avec ce culte, nous vous proposons une sélection de sites internet dont le contenu se rapporte à cette célébration.


Faire un don

Faire un donGrâce à votre soutien, vous nous permettez d'améliorer ce site internet et de vous proposer gratuitement le téléchargement des textes de prédication.
Faire un don

Contacter le service Radio

RTS - Radio Télévision Suisse
p/a Service Protestant de Radio

40, avenue du Temple
CH-1010 Lausanne
Tél. +41 58 236 66 22

Formulaire email + plan d’accès

Contacter le service TV

RTS - Radio Télévision Suisse
p/a Service Protestant de TV

Quai Ernest-Ansermet 20
CH-1211 Genève 8
Tél. +41 58 236 85 90

Formulaire email + plan d’accès

Suivre célébrer

Et aussi :

© 2017 celebrer.ch - un service de Médias-pro
RTS Religion